Ce mois-ci un artiste à l’honneur : Matisse

 Découverte de l’artiste Henri Matisse, avec un atelier reproduction de l’œuvre « Polynésie » : réalisation du fond sur 6 rectangles et création d’un bleu clair et d’un bleu foncé, découpage des oiseaux Mlle L. les découpe par symétrie (une technique de découpage qu’elle affectionne en ce moment) et puis collage.

Puis nous avons eu l’immense chance d’assister à la représentation du spectacle « Henriette et Matisse », magnifique spectacle de danse. Sur scène les danseurs reproduisent les tableaux de l’artiste. Un très agréable moment pour notre premier spectacle de danse !

Puis nous continuons notre découverte par un livre-jeu :

Puis création de notre première expo :sans-titre.pngMlle L. souhaite continuer à découvrir Matisse, et pourquoi pas en visitant ce musée :http://www.musee-matisse-nice.org/

Chübichaï

   

Il y a 15 jours, nous avons assisté à une petite pièce de théâtre-marionnette : « Chübichaï ». Nous y avons découvert le travail de la compagnie   » Le vent des forges ». Pendant la représentation  les deux comédiennes manipulent  des boules d’argiles pour façonner  les personnages qui se transforment au fil de l’histoire.

Cette histoire débute par cette petite chanson : 
« Il était une fois, 
Un petit bout de toi, 
De toi à moi, 
Perché sur mon doigt,
Face de lune, deux trous dedans, 
Chübichaï a perdu sa maman…. »
Le petit Chübichaï, appelle sa maman mais elle ne lui répond pas. Il part donc à sa recherche mais sur son chemin il rencontre tour à tour des êtres bienveillants, des ogres terrifiants…
C’était la première fois que Mlle L. assistait à une pièce de théâtre. J’ai donc été étonné par sa concentration et son calme pendant tout le spectacle, je l’ai même vu retenir son souffle à certains moments. A la fin du spectacle, les comédiennes ont offert au public une petite boule d’argile. Ce fut donc un  moyen concret pour Mlle de passer à la manipulation de l’argile.

Puis pendant une semaine Mlle L. n’a plus parlé de « Chubichaï » et un jour alors qu’elle a avait réclamé de la peinture elle s’est mise a reproduire certains gestes des comédiennes, parler de l’histoire et s’est même laissé-allé à peindre avec les mains…Les enfants sont parfois très étonnants 😉


Dessiner avec l’empreinte du doigt

Ce matin les grands frères de Mlle L., ont voulu ré-essayer une activité proposée voilà un an, dessiner avec l’empreinte du doigt :
 
 
 

Cette année Mlle L. a elle aussi voulu participer. Expérience positive, car elle a eu l’initiative d’utiliser plusieurs techniques.
Je l’ai donc laissé faire me rappelant les propos de  Maria Montessori: « chaque enfant doit avoir la possibilité de s’exprimer de toutes les manières possibles » et  qui soulignait également « qu’il fallait empêcher l’enfant de copier et l’encourager à créer a partir de ses capacités personnelles  » (Maria Montessori, The Montessori Method)
  
1- Au départ au doigt comme ses frères :

 
 
2- Puis avec les mains :
 
 
3- Essai avec le tampons entier et voici au final le résultat :
 
 

Si vous voulez vous aussi jouer avec vos empreintes de doigts, voici le livre qui m’a inspiré l’activité:

 
 
Je tente également de créer un petit groupe ici, pour partager nos expériences d’activités Montessori à la maison. N’hésitez pas à venir me rejoindre (je me sens bien seule pour l’instant).
 

Focus sur notre table lumineuse

…Ou plutôt sur notre boîte lumineuse. Car après avoir longtemps lorgner sur différents sites, j’ai enfin trouvé le moyen de recréer une table lumineuse à moindre coût. Tout est parti des explications de ce blog .
Au départ, une simple boîte en plastique que l’on opacifie avec du papier de cuisson:

Bon je vous l’accorde le plastique c’est moche et j’aimerai que dans un avenir proche ma boîte ressemble plutôt à ça:

Mais pour l’instant il était nécessaire de faire avec les moyens du nid.
L’intérieur de la boîte a été pensé par Papa Chouette et il y a fixé 2 petits néons en série:

Il a ensuite fait un petit trou dans la paroi de la boîte afin d’y faire passer le fil électrique:
Après il suffit de laisser l’enfant découvrir et explorer la table en mettant a sa disposition un petit « kit » d’exploration:
Cette boîte lumineuse constitue selon moi, un excellent matériel sensoriel dans la mesure où il permet à l’enfant de découvrir et d’expérimenter les notions de lumière, d’opacité et de transparence. 
Et surtout quel plaisir pour Mlle L. de découvrir toutes ces couleurs!

Parcours sensoriel

Petite escapade à la plage, aujourd’hui, avec tous mes oisillons. Pour Mlle L. se fut l’occasion de nouvelles découvertes sensorielles:
– ça mouille

 
– ça chatouille
 
 
-c’est doux
 
 
Puis de retour à la maison, Mlle L. a voulu utiliser ses gommettes en feutrine. Une fois les gommettes disposées sur sa feuille, elle les a touché  les unes après les autres puis s’est exclamée : « c’est doux ». Je pense qu’aujourd’hui elle a pu faire l’expérience physique de certaines sensations et qu’elle pourra dorénavant les reconnaître :
 
Cette expérience a beaucoup plu à Mlle L. et va me permettre de ressortir demain notre petit jeu des coussins tactiles:

Collage

Cette semaine en faisant mes placards je suis tombée sur de vieux sachets de semoule, lentilles et riz entamés …
Or il y a quelques semaines j’avais lu cet excellent article.
Pendant que Mlle L. s’occupait seule, j’ai préparé mon scotch double face, pris une feuille Canson et remplis 3 petits pots avec les fameuses « graines ».
Une fois l’activité installée, j’ai appelé Mlle L. et lui ai proposé l’activité.

 
1- Mlle L. utilise tout d’abord la petite cuillère à sa disposition:
 

2- Puis n’y tenant plus elle utilise un meilleur outil:
 

3- Elle remarque que ses mains laissent des empreintes sur la semoule et s’en amuse :
 
 
4- Voici le résultat une fois » l’œuvre » terminée
 
 
Encore merci à Elsa pour son idée.


Boîte sensorielle du mois d’Avril

Il ne s’agit pas d’une activité pure « Montessorienne ». J’ai découvert nombre de ces « sensory bin » fleurir Outre Atlantique. Je me suis donc également lancée dans l’aventure il y a quelques mois. Voici notre boîte sensorielle d’avril, aux couleurs de Pâques : du riz coloré, de petits lapins sauteurs et des petites décos. Au final, je trouve que c’est un outil merveilleux de découvertes sensorielles, et cela permet également à Mlle L. de se concentrer et se détendre (les plus grands ne résistent pas non plus !!!).Selon ce que l’on met dans la boîte l’enfant peut pratiquer des transvasements, apprendre du vocabulaire…

Ici la boîte sensorielle à été superposée à la boîte lumineuse (également du fait-maison)