Hier soir, j’ai lu une citation qui correspondait tout à fait à mon ressenti de la semaine dernière :
« Il n’existe donc pas un pas un développement linéaire mais un développement par bonds (…) Cela semble lent; mais d’autres constations nous révèlent que, dans la vie intérieure le progrès se poursuit, constant et important »
Montessori, Maria, L’esprit absorbant, Paris, DDB, 2011, p.94
Cette « vie intérieure », cette maturation qui échappe à mes yeux, me fascine et me surprend à chaque fois.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s